Scènes de la vie conjugale d’Ingmar Bergman

philippe_charron_scenes_de_la_vie_conjugaleScènes de la vie conjugale

théâtre en appartement

.

Direction artistique: Corinne Calmels

Adaptation: P.Charron C.Calmels

Traduction Edition Gallimard: C.G.Bjurström   L.Albertini

Assistante: Isabelle Boileau

 

.

.

Qu’est-ce que le théâtre en appartement ?

Lorsque le spectateur curieux téléphone pour réserver, une voix lui donne une adresse et des indications sur l’itinéraire; le soir venu, il suit le fléchage et arrive au domicile de nos hôtes. Là, la maison devient le théâtre des Scènes de la Vie Conjugale. Passée la billetterie, où il paie sa place comme au théâtre, le spectateur est accueilli avec 20, 30 ou 40 autres personnes (en fonction des lieux).

Durant deux heures, la vie de Marianne et Johan va se jouer là, dans un intérieur quotidien adapté au rythme des séquences : de la cuisine au salon, de la chambre au garage. Les spectateurs se déplacent à l’intérieur de la maison et des pièces, les éclairages sculptent les espaces, de l’intimité la plus délicate aux éblouissantes clartés matinales. Le public est assis, souvent contre les murs, on pourrait même dire dans les murs parce que Marianne et Johan sont chez eux, seuls face à leur intimité, leur passion, leur tendresse.

Lorsque la pièce commence, le couple est marié depuis 13 ans, ils ont deux enfants, chacun un bon métier… Nous allons les suivre durant sept ans, pendant lesquels ils vont divorcer, se déchirer, se dévoiler, en obligeant les spectateurs à les suivre dans cette aventure qu’est le « nous », au travers du « je » et du « tu ». Les spectateurs gardent leur place de spectateurs, ils ne sont pas interpellés physiquement, ils ne participent pas au spectacle, sinon par leur regard et leur écoute…

Il s’agit d’une pièce « miroir », une pièce qui a été choisie pour ce qu’elle renvoie, et parce qu’elle nous amène dans la profondeur sombre de nos âmes. Les comédiens sont tout proches, ils nous frôlent, respirent, chuchotent, se mettent en colère, et nous embarquent dans cette aventure unique et universelle… Un spectacle dont on ne ressort pas indemne… Après la représentation, invitation est faite au public d’échanger autour d’un verre, de confronter ses impressions avec les autres spectateurs, l’équipe et les comédiens. Un moment toujours intense…

TEMOIGNAGES

paroles de spectateurs (extraits du livre d’or)

« …(cette pièce) a fait surgir en moi des émotions profondes… » « …une soirée que je n’oublierai pas de sitôt… » « …c’est la seconde fois que j’assiste à vos scènes. Et chaque fois l’émotion est aussi vive. Les mots cinglent, les regards sont aussi justes… » « …merci aux comédiens pour ce spectacle intimiste… » « …envoûtés par le jeu des acteurs, avons été émus par tant de chaleur. Et cerise sur le gâteau, le plaisir de partager un pot ! » « …un jeu juste qui nous invite à la méditation… » « …parfaite adéquation entre le théme choisi, la manière de le traiter, le lieu pour l’incarner. Une expérience parfois difficile mais toujours captivante… » « …l’œil s’échappe dans cette maison qu’on parcourt au fil des mots et qui nous ramène à notre propre déambulation… » « …merci pour le plaisir et l’émotion… »

paroles de « passeurs » 

celles et ceux qui font le lien, qui ouvrent leur maison au théâtre et au public (extraits des courriers sollicités auprès de nos hôtes)

« …c’était assez géant comme expérience, j’ai complètement oublié que c’était ma maison… » « …après la représentation, … les discussions passionnées sur l’amour, la faute, la responsablité, l’usure, les mots toujours manquants m’ont fait visiter cette pièce comme jamais le théâtre ne m’en avait donné l’occasion… » « …le boucher du village nous salue sans jamais oublier de nous parler de ça, de ce moment-là… nos murs sont emprunts d’autres voix , d’autres mots, d’autres visages… » « …j’aimerais bien revoir la pièce, revoir les acteurs faire résonner d’autres intérieurs que le mien… »