CHIEN_BLANC_favicon

 

Le Théâtre du Chien Blanc fonctionne  avec une  équipe  dynamique et généreuse de bénévoles, une ou deux personnes en service civique et un contrat aidé.
Avec la décision gouvernementale, son contrat aidé disparaît en cette fin d’année. Dès lors, plus de communication  et  plus  d’accueil  des compagnies.
Sans  alternative  face  à  cette  décision  brutale, à  deux     doigts  d’annuler sa programmation et ce, dès janvier prochain, c’est seulement grâce à la solidarité que, bénévolement, cette programmation (revue à la baisse : 2 jours au lieu de 3) pourra être assurée jusqu’en juin prochain.
Cependant, et pour les saisons à venir,  sans personnel sous contrat, quid de la pérennité de ce lieu ?