L'Ogresse Poilue

Entre le petit chaperon rouge et Babayaga, ce conte italien parle de transmission et de désirs. Avec humour, la narratrice, accompagnée d’un musicien multi-instrumentiste, s’adresse aux plus jeunes sans oublier les adultes avec à certains moments une double lecture.

Ainsi l’ogresse nous expliquera avec ardeur d’où viennent ses poils, La mama Cécilia ne mangera plus aucune châtaigne, une chèvre ne fera que se lamenter et en mourra, un fleuve se prendra pour un océan d’amour… Chiara, la petite fille, habitée par son désir irrésistible de crêpes, bravera ses peurs et les légendes locales et traversera la forêt interdite…

« …Écartez bien les poils tapis aux creux de vos oreilles, dégagez bien les poils cachés aux creux de vos narines, dressez vos cheveux sur vos têtes et laissez-vous portez par votre chair de poule! Car là où il y a Ogresse poilue, il y a danger! »


De Mélodie Pareau, inspiré par l’album éponyme de F.Morel et D.Di Gilio ainsi que de « La fausse grand-mère » d’I.Calvino.

Conte musical avec Masque et marionnettes

Par Ô Possum Compagnie

Regards extérieurs Juliette Nivard et Jo smith

Distribution : Antonin Durecu et Mélodie Pareau

Tout public à partir de 6 ans
Durée : 55 min